Maison-Mère

En quelques mots

C’est sur les lieux de l’actuelle Maison-Mère qu’en 1829 Sainte Marie-Euphrasie, alors sœurs de la Congrégation Notre-Dame de Charité fondée par St Jean Eudes (1601-1680) vient établir une maison dans l’ancienne manufacture de toiles indiennes de Tournemine.

Aujourd’hui la Maison Mère regroupe la Communauté Internationale, le Centre Spirituel de Congrégation, Bon Pasteur Hostellerie et le nouveau Musée du Bon Pasteur, et sur le site quelques communautés et les Bureaux de la Province – Europe BFMN.

Proche du centre-ville d’Angers, la Maison-Mère est un lieu symbolique pour les sœurs de la Congrégation du monde entier.

 

Au sein de la Maison-Mère

La Communauté internationale

La Maison-Mère accueille une communauté internationale depuis 1991.

Actuellement, elle est composée de 12 Sœurs de 9 pays : La Corée du Sud, l'Inde, le Sri Lanka, le Liban, l'Irlande, le Costa Rica, le Pérou, la Suisse et l'Argentine.

Les sœurs animent l’Hostellerie du Bon Pasteur et le Centre Spirituel de Congrégation.

 

Le Centre Spirituel

Le Centre Spirituel assure la coordination de l’animation spirituelle pour la congrégation : retraites, pèlerinages, accompagnements individuels et de groupes, journées de réflexion, sessions de formation, etc.

Son rôle est de partager le patrimoine spirituel humain et historique de la congrégation et d’encourager la recherche.

Pour plus d’informations cliquer ici.

Bon Pasteur Hostellerie

L’Hostellerie du Bon Pasteur accueille toute l’année individuels et groupes dans une ambiance conviviale et propice à la sérénité.

L’Hostellerie du Bon Pasteur vous permet de vous ressourcer le temps d’une étape touristique, d’un déplacement professionnel, d’une réflexion personnelle ou spirituelle.

Le vaste parc arboré, les berges de la Maine et les basses vallées forment l’écrin végétal de L’Hostellerie du Bon Pasteur, point de départ de la découverte de l’Anjou et de la vallée de la Loire, classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO

Pour plus d’informations cliquer ici.  

Le Musée du Bon Pasteur

Ouvert au public depuis juillet 2016 dans le bâtiment où se sont installées les sœurs à leur arrivée à Angers en 1829, le musée retrace l’histoire et la mission de la congrégation depuis St Jean Eudes et Ste Marie-Euphrasie Pelletier.

En plus de faire connaître ses racines, il vise à communiquer sur la mission des sœurs et de leurs collaborateurs laïcs en France et à l’international, ainsi qu’à sensibiliser le public aux questions sociales actuelles. Grâce à un parcours scénographique dynamique et moderne dans les trois langues officielles de la congrégation (français, anglais et espagnol), celle-ci est valorisée depuis ses origines jusqu’à aujourd’hui.

Pour plus d’informations (horaires d’ouverture, tarifs, etc.) cliquer ici.

Partenaires

La Province -  Europe BFMN

La Congrégation de Notre-Dame de Charité du Bon Pas­teur est organisée en 41 provinces dont la province Europe BFMN. Elle est représentée en Belgique, France, Magyarorszag (Hongrie) et Nederland (Pays-Bas) par environ 315 religieuses apostoliques et contemplatives et apostoliques et 320 collaborateurs laïcs et associés.

La mission s’exprime à travers 40 communautés de proximité et d’accueil. La congré­gation est également à l’origine d’institutions sociales : CHRS (Centre Hébergement Réinsertion Sociale), MECS (Maison Enfants Caractère Social) afin d’accueillir et accompagner à la réinsertion des femmes victimes de violences, des personnes migrantes et des adoles­centes en situation de détresse et d’exclusion.

Pour plus d’informations sur la Province -  Europe BFMN cliquer ici.

Autres partenaires

Les EudistesSecours catholique, Mouvement du nid, Fnars, Restos du coeur, Emmaüs, Habitat et humanisme, Secours populaire, Les Champs de Booz, Contre la traite des êtres humains, Ligue des droits de l’homme, Pastorale des migrants, Union Diaconiale du Var (UDV), Banque alimentaire, Arsinoe, Agemme, SAWA, Mission Langues, AAVAS, Renate

Lieux d’intérêts

La Chapelle

La première chapelle a été construite en 1832.  Elle a ensuite été retravaillée en 1857 en style romain et peinte. Toujours visible aujourd’hui, des traces de peintures y subsistent.

Le chœur des sœurs a été transformé en 1945 puis rénové entre 1958 et 1960. Les stalles, installées également à cette période, rappellent celles qu’on trouve encore dans certains monastères. Le vitrail date de 1969 et est l’œuvre de l’artiste Jean Coquet (1907-1991) qui a été le directeur des Beaux-Arts de Lyon. Il représente le thème de la Rédemption, c’est-à-dire l’amour du Christ qui donne sa vie pour sauver les hommes.

Le reliquaire de sainte Marie-Euphrasie Pelletier se trouve aujourd’hui près de la chapelle d’origine  Il a été réalisé après sa canonisation en 1940. Ses traits et sa taille sont représentés à l’identique, en cire, et elle porte l’habit et le pompon bleu caractéristiques de la congrégation de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur. À l’intérieur se trouve une partie de ses reliques.

L’Oratoire

Dans cette pièce, sainte Marie-Euphrasie Pelletier a vécu et travaillé pendant une trentaine d’années. Elle y est décédée le 24 avril 1868 à 72 ans. Sa chambre et son bureau ont été laissés en l’état et conservés précieusement par les sœurs. En 1942, deux ans après sa canonisation, son bureau a été érigé en oratoire. Il a ensuite été rénové en 1953 puis en 1977. On trouve dans ces deux pièces des objets lui ayant appartenu, dont son habit et ses chaussures, ainsi que son portrait à 29 ans lorsqu’elle était supérieure à Tours. Une partie des casiers qu’elle avait fait installer pour ranger la volumineuse correspondance qu’elle recevait des maisons du monde entier existe toujours.

Depuis 1953, la même lampe du Saint Sacrement brûle, semaine après semaine, aux intentions de chacune des provinces de la congrégation.

 

Le jardin du Magnificat

Ce monument érigé à l’emplacement du premier bureau de sainte Marie-Euphrasie commémore un événement du 15 août 1834. En ce jour de l’Assomption, pendant le chant du Magnificat, elle eut l’inspiration d’écrire une lettre au cardinal Odescalchi à Rome pour demander l’établissement d’un Généralat.

 

 

 

La Chapelle des tombeaux

Cette petite chapelle dédiée à l’Immaculée Conception a été construite en 1835 grâce à la générosité de Madame d'Andigné.  Elle abrite le tombeau de sainte Marie-Euphrasie. Quatre des supérieures générales qui lui ont succédé y sont également inhumées : Sr Marie-Pierre de Coudenhove (1868-1892), Sr Marie-Marine Verger (1892-1905), Sr Marie-Domitille Larose (1905-1928) et Sr Marie-Ursula Jung (1940-1960).  Le chemin de croix en nacre a été offert à la maison d'Imola en Italie (près de Bologne) en 1855 par le Pape Pie IX, alors qu’il était évêque du lieu.

 

Le Labyrinthe

Inauguré en juin 2012, cet outil spirituel a été érigé sur l’emplacement d’un ancien calvaire. C’est un chemin circulaire que l’on parcourt à pied. Il symbolise un voyage intérieur, un pèlerinage. Le circuit du labyrinthe arrive automatiquement au centre de la spirale qui représente notre propre intérieur. C’est donc un labyrinthe pour se retrouver et non pour se perdre. Il est utilisé par les sœurs pendant les retraites, les pèlerinages mais est aussi ouvert à un large public sur réservation pour les groupes.

Le bas-relief du Bon Pasteur qui fait face au labyrinthe était autrefois sur le fronton du bâtiment démoli en 1997, le long de l’actuelle rue Marie-Euphrasie Pelletier.

L’expérience du labyrinthe 

Brochure

Le Tunnel

Le tunnel fait 55 mètres de long et permet de joindre les jardins de la Maison-Mère à l’ancienne abbaye Saint-Nicolas. Achetée par Sr Marie-Euphrasie Pelletier en 1854, cette dernière était située en-dehors de la clôture monastique que les sœurs devaient observer.

La construction du tunnel entre mai et août 1855 a été une manière créative et pratique de contourner la difficulté en permettant un accès à l’abbaye tout en respectant la règle canonique.

L’abbaye Saint-Nicolas, fondée au XIe siècle par le comte d’Anjou Foulques Nerra, a longtemps accueilli des femmes et des jeunes placées dans la congrégation. Aujourd’hui, elle est en partie occupée par l’école de langues « Mission Langues » qui forme des religieux et des laïcs au français, notamment en vue de missions dans des pays francophones.

L'expériencel du tunnel 

Brochure

Le Musée du Bon Pasteur

Visite guidée et expériences spirituelles

Vous êtes un groupe à partir de 10 personnes et vous souhaitez découvrir la Maison-Mère ?

Le Centre Spirituel vous propose 3 possibilités :

 À la découverte du site de la Maison-Mère

De la manufacture d’Indiennes de Tournemine à la mission locale des sœurs aujourd’hui en passant par l’œuvre charismatique de Sr Marie-Euphrasie Pelletier en France et sur les 5 continents, découvrez l’histoire de ce lieu.  Sur près de 15 ha, l’ensemble composé de bâtiments anciens et d’espaces verts vous conduira jusqu’au tunnel creusé en 1855 et à la façade de l’abbaye millénaire de St Nicolas.

 (Tarif : 3 € dès 10 personnes – 1h15 environ - sur réservation)

Contact & Réservation

 

 

L’expérience du labyrinthe

Venez découvrir le symbole du labyrinthe à travers une présentation détaillée de 15 minutes qui sera suivie de l’expérience du labyrinthe. Vous pourrez alors le parcourir à votre rythme puis échanger avec une Sœur sur votre expérience.Le labyrinthe est accessible en permanence et gratuitement aux hôtes de l’hostellerie qui souhaitent le parcourir sans accompagnement.

 (Participation libre - maximum 10 personnes – 1h environ)

Contact & Réservation

L'expérience du tunnel

Le tunnel de la Maison-Mère est un espace spécial pour se retrouver.

Un lieu qui nous aide à réfléchir aux moments difficiles que nous traversons parfois.

Pour Marie-Euphrasie « chacun a la possibilité de trouver la solution à ses problèmes ».

Faites l’expérience de passer de l’ombre à la lumière, car la lumière est toujours au bout du tunnel…

 (Participation libre - Entre 6 et 20 personnes maximum – 1h environ)

Contact & Réservation

 

 

Contacts réservation

Pour toute demande de réservation pour une visite guidée (« À la découverte du site de la Maison-Mère ») merci de contacter :

Mme Sarah Elbisser

Par email archivistemm@gmail.com

Ou par téléphone au 02 41 37 59 49

 

Pour toute demande de réservation pour une expérience spirituelle (« l’expérience du Labyrinthe » ou « L'expérience du tunnel ») merci de contacter :

Mme Anne-laure Thébault

Par email secretairemm@gmail.com

Ou par téléphone au 02 41 37 59 47