Atelier en Corée du Sud sur la vie « Contemplative aujourd'hui »

 

Les sœurs Jude Ellen Golumbieski et Brigid Lawlor ont façonné la richesse de nos deux modes de vie dans la congrégation, dans un atelier intitulé «La vie contemplative dans une congrégation apostolique: Etre influencé par l'amour de Dieu? Qu’est-ce que cela signifie ?

 L'événement a eu lieu en Corée du Sud le 28 juillet 2017 pour préparer le retour, en septembre, des Sœurs Contemplatives coréennes qui, afin d'approfondir leur compréhension de la vie contemplative dans la congrégation aujourd'hui, ont vécu, depuis trois ans, des expériences internationales dans des communautés contemplatives différentes. Sœur Johanna Yong a servi d'interprète. Les Sœurs contemplatives coréennes qui vivent dans la Province du Mid-North ont eu la joie de participer au même atelier en juillet, dans la Communauté Contemplative de Cheltenham, en Pennsylvanie, aux États-Unis. Quarante-six sœurs ont assisté à la réunion, ainsi que Sr Bridget et Sr Hanan membres de l'équipe du leadership de la Congrégation.

Au début de l'atelier, les participantes étaient invitées à mettre de côté leur compréhension passée de la vie contemplative, afin d'entendre leur histoire d’une oreille nouvelle et d'écouter ce qui est «nouveau». Clarifier l'identité des sœurs contemplatives dans un cadre d’une congrégation apostolique était le thème autour duquel ont été abordés les différents sujets examinés.

Alors que les aspects essentiels de la vie contemplative ont été en cours depuis les années 1990, il y a un appel continu à les réfléchir profondément et à réfléchir la façon dont ils sont vécus aujourd'hui. Cet atelier a consacré du temps à:

La Prière apostolique incarnée, la Vie communautaire, le Cloitre, le Zèle apostolique et la Justice.

PRIÈRE  APOSTOLIQUE INCARNEE

L'explication de cet Aspect Essentiel, de la prière apostolique incarnée, voulait mettre l’accent sur notre monde actuel. Plusieurs sœurs ont participé à un jeu de rôle portant sur une situation réelle qui représentait visuellement ce que signifie la prière apostolique de incarnée. L'interaction entre les modes de vie apostolique et contemplatif est apparue avec la lecture de l'article six des Constitutions sur la Mission et l'Esprit. Après la réflexion, les sœurs ont noté qu'il est clair, que «vivre dans le moment présent» et «faire de chaque moment un moment de contemplation», «trouver Dieu habitant dans ce moment et nous-mêmes» est la clé de cet Aspect Essentiel.

VIE COMMUNAUTAIRE

L'aspect essentiel de la vie communautaire insiste sur la vie contemplative à laquelle les sœurs sont appelées. Sœur Jude Ellen a noté que c'est un grand défi, une expérience personnelle, et une lutte permanente pour pouvoir cultiver constamment les valeurs de la vie contemplative.

Les premières constitutions données aux sœurs par Sainte Marie Euphrasie avaient posé la question suivante: «Comment devrions nous reconnaître les sœurs? Par l'amour sincère qu'elles ont les unes pour les autres. »

 «Que la Charité unit étroitement, tous les cœurs, les âmes et les esprits, afin qu'ils soient vraiment un; qu’on puisse lire cette charité sur leurs visages et l'ensemble de leur être. Puissent-ils former un seul cœur et une seule âme. » Constitutions de 1834 et 1857.

Dans une homélie adressée à un groupe de sœurs contemplatives à la basilique de Ste Claire à Assise,  on entend résonner dans les paroles du Pape François, l’écho de cet élément essentiel: «Construire la vie communautaire. C'est le Saint-Esprit qui est au milieu de la Communauté. Toujours contempler, toujours avec Jésus ... et dans la vie communautaire, toujours avec un grand cœur ... Un signe de ceci, c’est la joie qui naît de la vraie contemplation et de la beauté de la vie communautaire".

Soulignant certaines distinctions entre l'accent apostolique et contemplatif dans la vie communautaire, Sœur Brigid a souligné plusieurs différences. Pour les sœurs apostoliques, la vie communautaire nous libère pour la mission, elle soutient notre zèle. Nous organisons notre vie communautaire pour favoriser la mobilité apostolique. Pour les sœurs contemplatives, c'est la structure de la vie communautaire qui vient à l'aide, pour favoriser leur prière. Ainsi, nos structures sont et devraient être différentes.

CLÔTURE

Dans les Constitutions, l’article 43 (concernant les religieuses contemplatives) dit:

Le Cloitre est un signe de notre attention exclusive au Seigneur et de notre dévouement total à la prière. Cela nous permet d'entrer dans la solitude et le silence si nécessaires pour notre vocation. Cette solitude est fructueuse dans la mesure où nous sommes sensibles aux chagrins, aux espoirs et aux joies de tous. Bien que le cloitre nous sépare des autres, cela nous aide à nous rendre plus profondément présents à eux, dans le Cœur du Christ. À la lumière de la foi et du zèle, nous estimons le cloitre comme un don de Dieu. Le temps consacré pour clarifier comment le cloitre se poursuit même en dehors de la communauté, a aidé les participantes à comprendre ce que cela signifie que de vivre le cloitre du cœur. Au cours d'une des réflexions théologiques, une sœur contemplative a décrit le sens du cloitre en disant: "J'éprouve le cloitre du cœur quand je peux me rappeler le silence du moment et en même temps être capable de me relier aux autres avec attention et compassion. Quand je me concentre sur Jésus et Sa Demeure en moi, je me rends compte que le peuple de Dieu est aussi avec moi et je ne suis jamais seule dans mes moments intimes avec le Seigneur. "Le" Moment" revient!

Le Zèle APOSTOLIQUE

 L'étude du texte concernant le vœu du « zèle » pour chaque mode de vie (article 29) a montré que le travail et la prière ne sont pas les aspects les plus importants. Le vœu du zèle définit aussi notre relation les unes avec les autres en tant que membres apostoliques et contemplatifs. Les d'exemples évoqués par les sœurs contemplatives et apostoliques présentes, montrent les différences dans l'approche, mais aussi, un respect pour le cloitre des sœurs contemplatives, ainsi que les limites concrètes des différents styles de vie concernant la nature des relations, et la façon d'agir dans des circonstances particulières.

La JUSTICE

La justice aujourd'hui et ses défis ont été discutés. Comme tout le monde, les sœurs contemplatives sont confrontées au défi de se  sensibiliser aux réalités mondiales et de prendre des mesures concrètes de solidarité avec nos frères et sœurs. Sœur Jude Ellen a soulevé une série de questions:

Comment cette prise de conscience s'intègre-t-elle à la vie contemplative d'aujourd'hui?

Comment pourrions-nous sauvegarder notre vie contemplative, pour pouvoir répandre la miséricorde et la compassion envers les personnes souffrantes du monde ?

 Avons-nous envie de progresser dans le futur avec courage et espoir?

Pouvons-nous nous débarrasser de structures désuètes afin que nous ayons des cœurs pleins de compassion?

 Au cours des deux dernières Assemblées de la Congrégation Contemplative (2008 et 2014), le lien entre la justice et la création a été renforcé. Notre enthousiasme nous proclame que les exigences de la justice nous obligent de défendre passionnément la beauté de la création de Dieu que nous considérons comme une Icône de Dieu. Nous revendiquons la justice, la paix et la prise en charge de la création en tant que partie intégrante de notre charisme et, par la suite, de notre mode de vie. Quelle est la dimension contemplative de la justice?

 Que peuvent faire les sœurs contemplatives pour promouvoir la justice dans notre monde? Sœur Brigid a ensuite demandé aux sœurs apostoliques présentes de réfléchir sur ce qui suit:

Lorsque vous considérez votre propre travail pour la justice en tant que membres apostoliques de la Congrégation, comment le considérez-vous comme différent de la manière dont les sœurs contemplatives vivent cet aspect? Inutile de dire qu'une discussion animée a eu lieu. De nombreux exemples concrets ont été évoqués. Il était clair que, avec cet élément essentiel, un processus de discernement bien défini est nécessaire pour passer à la prise de décision.

ARTICLE UN

Une révision de l'article un (qui a été adopté il y a 14 ans en 2003) a servi de rappel, pour continuer à préciser ce que cela signifie que d'être une contemplative dans une congrégation apostolique. Les deux conférencières ont souligné l'importance des réflexions soulevées par les sœurs contemplatives, de ce qui est essentiel à leur mode de vie contemplatif et que les sœurs contemplatives, en consultation avec la responsable de la Province et son Conseil Contemplatif ou la responsable de la Congrégation et son Conseil Contemplatif, sont ensemble responsables de toute décision qui affecte leur mode de vie dans la congrégation. Plusieurs questions concernant la façon de diriger ont été abordées, ainsi eut lieu un partage autour des préoccupations générales

 

CONCLUSION

Les sessions se sont terminées par une présentation historique qui a pris la forme d'un «quiz». On a posé douze questions auxquelles les participantes ont spontanément répondu par vrai ou faux. Par exemple: durant la vie de Sainte-Marie-Euphrasie, les sœurs de Sainte-Marie-Madeleine étaient présentes au Chapitre général? Quand penses-tu? Est-ce vrai ou faux?