FLASH INFO Moçambique Ciclone, Beira

Rome, 29 mars 2019

 

FLASH INFO!!

 

Chères Sœurs et chers partenaires dans la Mission,

 

Le cyclone Idai qui s’est abattu sur la ville portuaire de Beira, au Mozambique, a provoqué d’immenses dévastations. Les nouvelles continuent de faire le bilan des conséquences actuelles sur la population, notamment sur le manque de biens de première nécessité comme l’eau potable, la nourriture et les logements. A présent le choléra se propage rapidement dans la zone sinistrée.

 

Nos sœurs ne se trouvent pas la région qui a subit les dégâts mais tout le monde au Mozambique a été invité à aider les victimes par tous les moyens possibles. Nous partageons avec vous la lettre de Sœur Eva au Mozambique.

 

Au niveau de la congrégation, nous participons aux opérations de secours en réseau avec Caritas Italie, FOCSIV et principalement Caritas Mozambique que nous rejoignons dans leurs efforts.

 

Nos contributions seront coordonnées par Fondation Bon Pasteur International. S’il vous est possible de faire un don pour aider ces opérations de secours, veuillez envoyer l’argent par virement bancaire ou par chèque.

 

Merci !

 

Sr. Ellen

Responsable de Congrégation

_________________________________________________________________________

PAR VIREMENT banCAIRE

 

Ci-dessous, les informations des comptes à utiliser. Votre banque vous remettra un reçu pour toute preuve de paiement.

 

Destinataire: Fondazione Internazionale Buon Pastore ONLUS

Compte en EURO: IBAN: IT 36 D 05696 03207 000006805X22
Nom de la banque: Banca Popolare di Sondrio
Code BIC SWIFT de succursale: POSOIT2106N
Succursale: 096 – ROMA AG. 7
Code BIC/SWIFT principal: POSOIT22

 

Compte en USD : IBAN: IT 45 M 05696 03207 VARUS 0006805
Nom de la banque: Banca Popolare di Sondrio
Code SWIFT: POSOIT22

 

Merci d’informer par email à gsif@gssweb.org de la date à laquelle vous avez effectué votre virement. Ceci facilitera son suivi et nous permettra de vous avertir de sa réception et de vous en remercier.

 

PAR cheQUE BANCAIRE

 

À l’ordre de: Good Shepherd Mission Development Corp.
À envoyer à: Sr. Mary Carolyn McQuaid

7654 Natural Bridge Road,
St. Louis, Missouri 63121-4989 USA

 

Un témoignage de Sœur Eva Ribeiro, sur place:

 

 

Agilson (Joie), petit orphelin de 3 ans, remplit une valise de ses vêtements et de quelques fleurs pour les envoyer aux enfants de Beira.

 

 

 

 

 

Chères Sœurs et chers partenaires dans la Mission,

C’est le cœur lourd que nous vivons et déplorons la perte des vies suite au passage du cyclone Idai dans la province de Beira au Mozambique. Beira est la deuxième ville du Mozambique, mais maintenant, elle est réduite en ruines.

Le Mozambique est plongé dans le deuil. Partout dans le pays, sur tous les visages, on ne lit que la désolation et l’inquiétude. Un triste spectacle.

Là où le cyclone a frappé, ce sont de lourdes pertes humaines et des maisons détruites. Mais à Beira, la situation est bien plus dramatique – le spectacle désolant a atteint des proportions indescriptibles. Selon les nouvelles d’hier, 23 mars 2019, 90% de la ville serait détruite et plus d’un million de personnes seraient blessées. A ce stade, le bilan des victimes est encore incertain. On parle de 400 personnes qui auraient péri mais on ignore encore ce que transmettront les informations de demain.     

Chaque jour les tristes nouvelles continuent de parvenir et nous ne pouvons contenir nos larmes.  

A l’Hôpital central

  1. A la nurserie, tous les bébés sont morts
  2. Des femmes ont trouvé la mort pendant l’accouchement
  3. D’autres femmes sont mortes dans les heures qui ont suivi leur accouchement   
  4. Des patients qui étaient en soin intensif ont péri
  5. D’autres morts, dans d’autres secteurs, ont été causées par les effondrements des parois et des plafonds.

Dans les résidences:

  1. Morts et blessures dues aux effondrements des habitations
  2. Enfants portés disparus ou morts, victimes des niveaux des eaux  
  3. Beaucoup de corps emportés par les eaux retrouvés dans les rues et les décombres
  4. Beaucoup portés disparus et donnés pour morts par leurs familles.

Les survivants:

  1. Beaucoup se sont réfugiés dans de grands arbres pendant les 3 jours de pluie incessante
  2. D’autres ont trouvé refuge sur les terrasses des édifices et autres hauteurs disponibles
  3. Dans les stades de football, etc. Mais après 3 jours, les eaux ayant atteint un tel niveau, ils n’ont pu en sortir et sont restés sans boire ni manger jusqu’à l’arrivée des équipes de secours venues d’Afrique du Sud. D’autres personnes qui s’étaient réfugiées dans les arbres, n’ont pu être localisées. Elles sont sans eau ni nourriture. 

D’après les témoignages de religieux présents sur les lieux, la situation est accablante. Le niveau de destruction de la ville et pour ses habitants est terrifiant.

 

L’Archidiocèse de Nampula et l’ensemble des églises catholiques du Mozambique appellent toute la population à venir en aide à leurs frères et à leurs sœurs qi sont dans la détresse.

L’Archidiocèse de Nampula et d’autres institutions demandent la collaboration de tous. Ainsi, tous s’efforcent de faire don de quelque chose aux victimes, en fonction de leurs possibilités :

Nourriture, eau minérale, jus de fruits, remèdes, draps, couvertures, lait pour bébé, etc. Tout ce qui est possible d’apporter, dans la mesure des moyens de chacun, car les victimes sont dépourvues de tout.

Les dons sont collectés auprès de la radio catholique et de quelques autres points précisément établis par le gouvernement, pour être transportés vers Maputo d’où ils rejoignent Beira.

Grâce à Dieu, une grande quantité d’aide humanitaire parvient chaque jour de différents pays avec différents contenus.

 

Unies à nos frères et nos sœurs dont les vies ont été dévastées par le cyclone, prions pour eux et pour le repos éternel des victimes.

 

Sr. Eva Ribeiro

24 mars 2019