"Qu'est-ce que cela signifie de déclarer saint Jean Eudes Docteur de l'Eglise?

  • Proposer à l’Eglise un saint comme « docteur », c’est proposer une richesse et une référence de vie pour tous les baptisés.  En proposant saint Jean Eudes, nous voulons mettre en lumière un saint qui, en des temps difficiles de ruptures et de mutations, a su travailler au renouvellement de la vie chrétienne ; un saint qui, à travers l’image forte du Cœur, a ouvert un chemin spirituel concret, où chaque baptisé, à la suite de Marie, est invité à « former Jésus en lui ».

 

Reconnaître saint Jean Eudes comme Docteur de l’Eglise serait aussi une façon de mettre en valeur le grand courant de « l’Ecole Française de Spiritualité », qui a exercé une influence importante sur l’Eglise depuis le 17ème siècle jusqu’à nos jours : formation des prêtres, plusieurs Congrégations religieuses nées dans ce courant, place des laïcs dans l’Eglise…

 

La vie, le témoignage, les écrits et l’héritage de saint Jean Eudes s’inscrivent, par bien des aspects, dans les problématiques d’une évangélisation nouvelle et d’un renouveau de la vie baptismale : dans les textes de Vatican II, dans le Catéchisme de l’Eglise catholique, dans des textes de Jean-Paul II, dans les interventions du Pape François, on retrouve beaucoup de consonances avec ce que disait et écrivait saint Jean Eudes en son temps ! 

 

On peut souligner en particulier la dimension pastorale de cet apôtre du 17ème siècle, qui a su conjuguer ensemble engagement missionnaire et formation spirituelle au service du renouveau de la vie chrétienne : on est bien dans la ligne de l’insistance du Pape François sur la nécessité d’être des « disciples – missionnaires » (La joie de l’Evangile). Jean Eudes a vécu de manière inséparable le service de la miséricorde, l’annonce de l’Evangile et la formation de Jésus dans les cœurs.

 

Pour nous, ‘famille eudiste’, ce processus en vue d’obtenir la reconnaissance de saint Jean Eudes comme Docteur de l’Eglise, est une belle occasion de nous réapproprier la pertinence et la fécondité de l’expérience spirituelle de saint Jean Eudes. Bien sûr, cela demande du temps, et une mobilisation de toute la famille eudiste. Mais nous y gagnerons de toutes façons !

Sr Marie-Françoise Le Brizaut / Angers – Caen, Janvier 2018