Source d’espoir

Au cours de l'Assemblée générale de Talitha Kum, Sr Claude Naddaf, de la province du Liban / Syrie, a présenté au pape François une plaque montrant le réseau de " Source d’espoir " au Moyen-Orient. Le pape a béni le travail du réseau et a également donné sa bénédiction à tous les peuples de la région.

Le Pape nous dit : « Le trafic Humain (la traite) est une plaie dans nos sociétés contemporaines, un fléau dans le corps du Christ, c’est un crime contre l’humanité. ».

Le pape ajoute : « c’est un genre du nouvel esclavage, et une violation flagrante des droits de l’homme, un crime odieux, cruel et brutal » Enrichies de cet enseignement et conscientes de nos responsabilités envers des frères et sœurs les plus pauvres a émergé ce Réseau de Source d’espoirs du Projet International TALHITA KUM.

 

L’Objectif principal de ce Réseau :

 

◊ La coopération et la collaboration entre femmes chrétiennes et musulmanes dans le cadre d’une action commune contre cette culture de mort, à savoir la traite des êtres humains.

Þ Nous travaillerons en collaboration avec tous les agents locaux, régionaux et internationaux de toute apparence religieuse.

Þ Pour développer des plans d’action pour la prévention, protection, d’aide et la réhabilitation des personnes exposées au risque de la traite.

Þ Renforcer la collaboration entre les femmes chrétiennes et musulmanes afin de mener des activités communes et promouvoir la confiance mutuelle.

◊ Ce projet est destiné aux pays méditerranéens, pays du Moyen- Orient: Liban- Syrie – Jordanie – Egypte et les Emirats ….

◊ La première phase de ce projet est de 10 mois, nous travaillerons Ensemble pour identifier, collecter les données, les plans d’action et les méthodes utilisées dans chaque pays pour assurer la protection et l’aide aux victimes.

Identifier les ressources humaines dans chaque pays.

◊ Programmer des sessions de formation pour renforcer les capacités de celles qui travailleront dans ce champ humanitaire tout spécial.

◊ Créer une plateforme de dialogue, de réflexion, et de travail pour rétablir la dignité humaine de ces personnes et réduire l’exploitation des femmes et des enfants les plus vulnérables.