Source d’espoir pour la région du Moyen - Orient

Le Réseau « Wells Of Hope » source d’espoir, est le dernier –né du Réseau International TALITHA KUM fondé (ou établi à Rome en 2009 par le Bureau International des supérieures Majeures UISG, ayant pour objectif de lutter contre le trafic des êtres humains.

TALITHAKUM est une Plate-forme de collaboration, de coopération, d’échange d’informations et de renforcements des activités entreprises par les personnes consacrées dans les divers pays du monde dans les cinq continents.

 

Depuis 2016, les regards se tournent vers le Moyen - Orient, cette région qui est devenue un champ de bataille pour les guerres, la violence, l’exploitation et le trafic des Etres Humains et ces pays sont devenus des lieux propices pour ce commerce lucratif, pays d’origine, de transit et d’exportation de ce fléau mondial. Nos pays du Moyen-Orient, carrefour des civilisations, sont devenus des experts dans la Civilisation de la mort et de l’exploitation, hélas ! Ces personnes sont devenues des marchandises sur les marchés locaux, régionaux et internationaux.

 

Le Pape François nous dit : « Le trafic Humain (la traite) est une plaie dans nos sociétés contemporaines, un fléau dans le corps du Christ, c’est un crime contre l’humanité. ».

Le pape ajoute : « c’est un genre du nouvel esclavage, et une violation flagrante des droits de l’homme, un crime odieux, cruel et brutal »

 

Enrichies de cet enseignement et conscientes de nos responsabilités envers des frères et sœurs les plus pauvres a émergé ce Réseau de Source d’espoirs du Projet International TALHITA KUM.

L’Objectif principal de ce Réseau :

 

  • La coopération et la collaboration entre femmes chrétiennes et musulmanes dans le cadre d’une action commune contre cette culture de mort, à savoir la traite des êtres humains.
  • Nous travaillerons en collaboration avec tous les agents locaux, régionaux et internationaux de toute apparence religieuse.
  • Pour développer des plans d’action pour la prévention, protection, d’aide et la réhabilitation des personnes exposées au risque de la traite.
  • Renforcer la collaboration entre les femmes chrétiennes et musulmanes afin de mener des activités communes et promouvoir la confiance mutuelle.
  • Ce projet est destiné aux pays méditerranéens, pays du Moyen- Orient: Liban- Syrie – Jordanie – Egypte et les Emirats ….
  • La première phase de ce projet est de 10 mois, nous travaillerons Ensemble pour identifier, collecter les données, les plans d’action et les méthodes utilisées dans chaque pays pour assurer la protection et l’aide aux victimes.
  • Identifier les ressources humaines dans chaque pays.
  • Programmer des sessions de formation pour renforcer les capacités de celles qui travailleront dans ce champ humanitaire tout spécial.
  • Créer une plate forme de dialogue, de réflexion, et de travail pour rétablir la dignité humaine de ces personnes et réduire l’exploitation des femmes et des enfants les plus vulnérables.

 

Ce projet est soutenu par l’UNION des Supérieures Majeures féminines au Liban.

Le travail serait entrepris en grande collaboration par les personnes consacrées et les instances de la société civile et gouvernementale.

En tant que femmes consacrées, nous mettons nos capacités pour défendre toutes les victimes de ce fléau mondial de toutes religions et nationalités.

Nous travaillerons inlassablement afin que notre Moyen - Orient retrouve son rôle de rencontre des civilisations où les valeurs humaines et religieuses sont vécues et respectées.

Nous confions notre projet au Dieu de toute Miséricorde, dans le sillage de notre Mère, la sainte Eglise catholique qui essaye d’embrasser ses enfants de toute race et religion.

 

Nous comptons fortement sur vos prières afin que notre Orient devienne une source d’espoir pour les plus pauvres, les plus vulnérables, ceux qui sont privés d’amour, d’espérance, pour chaque personne qui vit l’exploitation et l’esclavage.

 

Sr Marie Claude Naddaf

Coordinatrice du Réseau au Moyen - Orient.