Combattre toutes les formes de violence

Toute fille est née avec dignité, possède les droits inhérents à tous les êtres humains, et devrait disposer des droits uniques de l’enfance qui peuvent lui permettre d’atteindre son plein potentiel en tant qu’individu, femme et membre de la société. Lorsque la valeur des filles est reconnue, lorsque leurs besoins sont satisfaits et que leurs voix sont entendues, les filles contribuent à une transformation positive de leurs familles, leurs communautés locales, leurs nations et du monde. Dans l'extrait suivant, adapté du livre Aguchita : Miséricorde et justice, nous lisons le souvenir de Sœur Corazón Inmaculado Málaga sur la façon dont Aguchita appréciait les filles dont elle était responsable et agissait pour s'assurer que leurs besoins étaient satisfaits.


Envers nos jeunes filles en formation, elle était une vraie mère ; elle les encourageait tout le temps, elle se souciait que leur nourriture soit bonne et appétissante. Quand elle voyait qu
il ny avait plus de légumes, elle allait au marché et se procurait tout ce quelle voulait pour nos filles. Elle était attentive à toutes leurs souffrances physiques et morales.

 

Le Document de position de la Congrégation sur la fillette soutient une budgétisation sensible au genre dans la sphère politique qui attribue des fonds pour leurs santé physique, génésique et mentale. En outre, le Document identifie que la négation du droit a la nourriture est une forme spécifique de violence qui assaillent la fillette - une forme de violence qu'Aguchita a contestée dans sa vie et ministère. Comment cherchez-vous à mettre fin aux formes spécifiques de violence à l'égard des filles décrites dans le Prise de Position dans votre vie et ministère ?