La justice entre générations

Alors que la Congrégation célèbre la clôture de son 31e Chapitre de Congrégation, nous continuons de cheminer avec Aguchita à la lumière de la lettre encyclique du Pape François Laudato Si' : Sur la sauvegarde de la maison commune. Dans cette cinquième semaine de réflexion, nous nous concentrerons sur le quatrième chapitre de l'encyclique « Une écologie intégrale » , alors que nous cherchons à être éclairés, interpellés et inspirés par les paroles de François et la vie d'Aguchita.
 

Dans ce quatrième chapitre, François présente une vision alternative capable d'aborder tous les aspects de la crise mondiale et développe l'idée que tout est connecté et intimement lié. Dans la cinquième partie du chapitre « La justice entre générations », François explique comment la relation intragénérationnelle entre nos générations actuelles s'étend également aux générations futures. Notamment, il écrit :
 

On ne peut plus parler de développement durable sans une solidarité intergénérationnelle. Quand nous pensons à la situation dans laquelle nous laissons la planète aux générations futures, nous entrons dans une autre logique, celle du don gratuit que nous recevons et que nous communiquons. Si la terre nous est donnée, nous ne pouvons plus penser seulement selon un critère utilitariste defficacité et de productivité pour le bénéfice individuel. Nous ne parlons pas dune attitude optionnelle, mais dune question fondamentale de justice, puisque la terre que nous recevons appartient aussi à ceux qui viendront.
 

Le vendredi 3 décembre, dans son discours d'action de grâce pour avoir été élue la 13 e responsable de la congrégation, Sr Joan Marie Lopez a parlé de la façon dont l'avenir se rapprocher de nous très rapidement Elle a expliqué à quel point l'avenir nous appelle à opérer les changements nécessaires dans notre conscience pour travailler à une conversion profonde de nous-mêmes, de la terre et de l'environnement. Et elle a aussi parlé de la façon dont la Congrégation marche sur les pas de ses fondateurs et des nombreuses personnes engagées qui nous ont précédées. Par sa prière pour que puissions-nous être « attirés ensemble par l'Amour et passionnés pour la Justice », elle tisse le concept de solidarité intergénérationnelle et de justice intergénérationnelle dans ses mots.
 

Les actions d'Aguchita démontrent sa compréhension de la nature connectée et intimement lié de tout. Son approche va au-delà de la simple fonction utilitaire puisqu'elle profite de chaque occasion pour converser radicalement la vie et l'environnement des femmes et des enfants qu'elle soutient. Le monde et sa vie en son sein étaient des cadeaux qu'elle souhaitait partager librement avec les autres – jusqu’au dépouillement total.
 

En réfléchissant à la vie d'Aguchita et aux paroles de François à la lumière du discours de Sr Joan, quels choix pouvez-vous faire pour honorer profondément vos responsabilités intragénérationnelles et intergénérationnelles et faire en sorte que la congrégation, la mission et le monde que vous avez reçus appartiennent également à ceux qui viendront ?