Célébrer dix ans de mission au Burkina Faso

Article par les Communautés d'Afrique de l'ouest (Sénégal/Burkina Faso).
 

Arrivées au Burkina Faso le 3 décembre 2011, à la fin de cette année, les Communautés d'Afrique de l'ouest célébrera le dixième anniversaire que nous avons établi la Communauté de Bobo-Dioulasso au Burkina Faso.
 

Des les trois sœurs fondatrices, la communauté compte aujourd'hui neuf membres de quatre nationalités différentes : Burkinabé, Malienne, Philippine et Indienne (parmi elles deux sœurs sont étudiantes à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso). En plus, nous avons deux pré-novices et trois pré-postulantes en communauté qui font l’expérience de notre vie. 
 


Le refuge temporaire offre un logement et un soutien aux les femmes et les filles en situation de risque et à leurs enfants.
 

Nous sommes très contentes d’être ici au Burkina Faso dans notre mission. Parmi les services que nous proposons, nous offrons un refuge temporaire aux femmes et filles en difficulté, aux femmes abandonnées, aux filles enceintes rejetées par leurs familles et aux filles victimes de mariage forcé. Nous les accueillons tous dans notre foyer. Les activités menées dans notre foyer comprennent des rencontres régulières avec les femmes, l'accompagnement, le dialogue, la scolarisation et la formation, les rencontre avec le psychologue, la thérapie de groupe, la réinsertion des femmes, les visites en famille et les références externes vers les personnes concernée par les problèmes des filles en difficulté.
 


Les femmes et les filles qui fréquentent le centre de formation en cuisine et en pâtisserie et qui reçoivent un soutien du le programme de financement du micro-crédit.
 

Nos autres services comprennent une école maternelle avec une crèche, un centre de formation en cuisine et en pâtisserie (avec 15-17 élèves), et un programme de financement du micro-crédit pour les femmes vulnérables de notre quartier ou nous essayons de les mettre début avec une activité génératrice de revenu, selon la capacité de chaque femme.
 

De plus, nous assurons notre service auprès des détenues dans la maison d’arrêt. Nous faisons comme activités les causeries sur un thème chaque mois tels que les droits de l’homme, les droits de la famille, les procédures judiciaires, l'avortement et ses conséquences, la mutilation génitale féminine/excision et ses conséquences, et les maladies sexuellement transmissibles. Chaque causerie se termine avec le partage de la Parole de Dieu et la prière en groupe. Le mois dernier, en mars, nous avons commencé à offrir des ateliers de couture aux les femmes. Chaque dimanche nous participons à la messe avec les détenus.
 


Pendant la pandémie, les sœurs ont fourni de la nourriture à ceux dans le besoin grâce au « Projet Solidarité ».
 

Nous ne recevons aucun soutien financier de l'État ni de l'Église pour les dépenses des femmes et des filles qui sont à notre charge. Nos œuvres fonctionnent grâce à nos bienfaiteurs, tels que Missio, Harris Fraser et Advent Actie. Nous voulons profiter de cette occasion pour les remercier pour leur générosité et leur solidarité envers les plus vulnérables. Alors que nous célébrons notre dixième année ici au Burkina Faso, nous attendons avec espoir ver les dix prochaines années et au-delà.
 

« Nous vous invitons tous à rendre grâce au Seigneur pour ses merveilles ! »