la famille du Bon Pasteur exprime sa solidarité avec le peuple du Myanmar.

Tâchons donc de soutenir, par la suavité de nos manières, le faible roseau à demi brisé et de ne pas éteindre la mèche qui fume encore. (Sainte M. Euphrasie)

 

Chères sœurs et chers partenaires de mission,

 

Nous vous demandons de prier pour nos sœurs, nos partenaires de mission, ceux qui participent à nos programmes et tout le pays du Myanmar qui traverse une période d’agitation politique.

La Responsable de la Province d’Asie de l’Est, Rebecca Kay, s’est exprimée ainsi :    

 

« Aujourd'hui notre avenir est incertain ; l'avenir de notre nation est assombri : nous ne pouvons pas sortir, nous avons des restrictions et nous ne pouvons pas travailler en faveur des autres. Tout cela est terrible pour les plus nécessiteux et en particulier pour les femmes (les filles des rues, les femmes victimes de violence, ...).

 

Comme citoyennes, nous sommes avec notre peuple et sommes fidèles à notre mission envers les pauvres et ceux qui sont dans le besoin ; les femmes, les filles, les enfants, les plus vulnérables. Voir la souffrance d’un peuple accablé par la peur qui perd tout espoir nous est impossible à supporter … nous voulons être à ses côtés dans la rue, partager ses traumatismes et ses souffrances. »

 

 

En tant que famille du Bon Pasteur, nous exprimons notre solidarité avec ceux qui aspirent à la paix et à la bonne volonté en faveur de tout le peuple du Myanmar.

Nous demandons à ce que Dieu les bénisse et nous leur transmettons nos prières et notre soutien.

 

Dans le Cœur de notre Dieu Pasteur,