Qui est Sainte Marie-Euphrasie pour nous aujourd'hui ?

Article par Ana Isabel Hernández Navarro, partenaire laïque en mission,
Province d'Amérique centrale.

 

En hommage à Sainte Marie-Euphrasie, le 24 avril dernier, les partenaires laïcs en mission de la Province d'Amérique centrale ont présenté des vidéos pour nous dire comment ils comprennent aujourd’hui le sens de la vie de cette sainte. Une unique vidéo a réuni toutes ces expressions. Je voudrais partager certains des principes fondamentaux qui résonnent en nous à travers les différentes voix et façons de voir qui nous sont communes.
 

Les contributions mettent en lumière certains aspects d'une vie nourrie par son expérience de Dieu, qui alimente la mission, bâtit des possibilités créatives et innovantes, et culmine dans un style de relation qui a favorisé les plus vulnérables de son temps.
 

heart   Le caractère central de son expérience profonde de Dieu.

heart   Le zèle universel et les réseaux de leadership pour la mission.

heart   Une attitude de tendresse et de compassion envers les personnes les plus blessées et délaissées.
 

Les partenaires laïcs ont souligné que sa vie centrée sur Dieu était le fondement de toutes ses actions, comme un appel à renforcer notre ÊTRE même afin que l'amour de Dieu soit rendu visible. C’est au pied du tabernacle qu’elle puisait ses inspirations, là où elle a reçu les leçons de son Maître sur la façon de porter la croix en silence. Cette expérience, qu'elle décrit comme « un amour qui me brûle et me dévore », est cet amour même de Dieu qui la pousse à reconnaître, embrasser et ouvrir son cœur et son esprit à toute situation humaine d'inégalité et de douleur. Les exigences de la mission ne l'ont jamais détournée de sa communion profonde avec Dieu, qui avait toujours la priorité dans ses journées. C'est ce qui a alimenté sa vie, sa capacité de travail inlassable et sa façon de faire face à l'adversité. Une leçon qui est toujours d'actualité aujourd'hui, alors que l'urgence des activités pastorales peut nous faire perdre de vue la source qui alimente notre service.
 

Son zèle était la source d'un amour qui embrassait le monde entier et l'a conduite à transcender sa culture, sa nationalité, à dépasser les frontières et à vivre la mondialisation de l'amour aussi loin que possible en son temps. Cet aspect de l'amour nous invite aujourd'hui à voir au-delà de notre communauté, de notre famille, de notre province, de notre pays et de notre région, et à nous identifier aux besoins des différentes parties du monde qui nous appellent à partager la solidarité, les ressources et les activités missionnaires concrètes. Cela implique que nos mentalités soient transformées d'une manière qui ne peut être que l'œuvre de l'esprit d'amour et d'une véritable harmonie avec le charisme, resté vivant de Saint Jean Eudes à nos jours. Y prendre part a des implications très exigeantes en ce moment de l'histoire où la pandémie fait monter le cri de la justice, de la réconciliation et de la présence transformatrice qui valorise la vie dans toutes ses expressions, en dépassant les diverses formes d'inégalité et d'individualisme.
 

Son attitude de tendresse et de compassion nous fait penser à l’attention dont elle faisait preuve envers ses sœurs, ses amis, les personnes esclaves, les handicapés et même ceux en qui elle rencontrait de l'opposition. Son souci des besoins élémentaires de nourriture, de repos, de vêtements, de santé et de sécurité – avant même de parler de catéchisme – faisait de sa présence un symbole d'amour et de sécurité pour ceux qui n'avaient probablement jamais connu un acte de bonté dans leur vie. Petite de taille, mais d'une immense influence morale, sa figure sereine continue à nous appeler aujourd'hui à vivre l'esprit du Bon Pasteur, qui trouve en elle une de ses expressions les plus fidèles.
 

Comment pouvons-nous la célébrer aujourd'hui sans dévoiler l'extraordinaire façon dont ses enseignements peuvent être mis en pratique ? Comment pouvons-nous nous dire ses filles et ses fils si, dans nos vies, nous ne donnons pas la priorité aux mêmes valeurs que celles de son Évangile : une spiritualité enracinée, une fraternité sans limites, une bonté sans faille et un style de leadership qui se perpétue à travers nous ?
 


Sœur Francisca Torres (à gauche) passe le « relais du leadership »
à Sœur Gilma María Muñoz (à droite).

Le 24 avril a aussi marqué un moment spécial dans notre province : nous avons remercié l'équipe de leadership dirigée par Sr Francisca Torres, arrivée à la fin de son mandat et accueilli Sr Gilma María Muñoz et son équipe pour commencer leur mandat à la tête de la province.
 

Ensemble, puissions-nous être le sourire de Dieu. Faire l'expérience profonde de sa miséricorde et la partager, l'annoncer et la célébrer entre nous tous, pour en venir à découvrir la plus grande joie de nos vies. C'est ce que nous sommes appelés à faire en tant que famille du Bon Pasteur, et c'est la meilleure façon de célébrer cette femme exceptionnelle.